Pour aider à avoir une bonne conversation en évitant de plonger dans les conclusions

Design De Séminaires - 49

  • Écrire sur la table facilite la conversation : nous avons souvent besoin d’expliquer nos idées par des schémas, des croquis.
  • La table étant au centre du groupe (et pas à côté), la contribution de chacun est facilitée
  • Ecrire sur la table permet de garder une trace « organique » des échanges (non structurée)

La table est nappée (feuille de paperboard ou nappe en papier), des feutres de plusieurs couleurs sont éparpillés dessus. La consigne est simple « vous pouvez écrire sur la table autant que vous le souhaitez, n’hésitez pas à gribouiller vos idées clés au fur et à mesure de la discussion. Il ne s’agit pas de produire une synthèse de vos échanges, juste de vous aider à vous comprendre et à garder trace des principales idées »

L’usage recherché est équivalent à ce qu’on peut observer parfois dans les restaurants où il y a des nappes en papier :  on s’en sert pour expliquer ses idées en gribouillant sur la nappe.

A noter qu’il existe une différence très importante entre le fait d’écrire sur la table et la mise à disposition d’un paperboard : dans le cas du paperboard, l’un des participants se lève et devient le scribe du groupe, ce qui amène mécaniquement une forme de pouvoir, ainsi que plus de passivité dans le reste du groupe.

Au delà de cet objectif « d’assistance à la conversation », écrire sur la table permet de garder une trace des échanges à laquelle il est possible de se référer plus tard dans l’échange.