Pour clôturer un séminaire avec 30/40 participants en 5 mn, en faisant redescendre l’énergie, et terminer par un beau moment d’écoute.

Présentation

L’atterrissage d’un séminaire est un moment important et il est fréquent d’avoir un temps très court pour le faire, parce que l’agenda a « dérapé ». La tentation fréquente est de sacrifier ce moment et de finir sur le mot du leader, point barre.

Le mot de la fin permet de réaliser ce moment conclusif en un temps très court, sans renoncer à la qualité.

Modalités

  1. Demander à tout le monde de se lever
  2. « Réfléchissez à une phrase qui sera votre mot de la fin. C’est tout simplement ce que vous avez envie de dire là, maintenant, pour conclure ce séminaire. Cela peut être un ressenti, un avis, ou autre chose. Formulez votre phrase précisément dans votre tête, elle doit être compréhensible par le reste du groupe et faire moins de 5 mots. Lorsque vous avez votre phrase bien en tête, asseyez-vous ».
  3. Attendre tranquillement que tout le monde soit assis.
  4. Faire dire à chacun sa phrase à voix haute. Terminer par le leader, qui peut ajouter une conclusion à sa phrase (en général, il en a besoin)

Ce que cela produit

Une redynamisation et de la surprise : en fin de séminaire, alors que la fatigue est présente, le processus créé un effet de surprise qui stimule le groupe.

De la satisfaction voire de la joie : Le fait de réussir ensemble un challenge est toujours source de satisfaction pour un groupe. Conclure en 5 mn en ayant entendu tout le monde est vécu comme un challenge, et les participants sont généralement assez joyeux à la fin de « Le mot de la fin »

Compléments

  • Un tour de table classique de fin de séminaire est souvent ennuyeux, trop long, difficile à contenir, avec une qualité d’écoute assez basse. « Le mot de la fin » est une expérience très positive de ce point de vue : chacun dit quelquechose de simple, sans fioritures.

Ingrédients utilisés :

En majeure

En mineure

  • I14 – Laisser émerger car, même s’il y a peu de temps pour le faire, les participants « laissent venir » ce qu’ils ont à dire

Illustration :

Exemple issu d’un cas réel (verbatims enregistrés lors du tour de table) :

  • Mobilisé
  • On peut faire mieux
  • Ya plus qu’à
  • Les leviers semblent complémentaires
  • L’essentiel reste à faire
  • Je connais mieux les autres
  • La discussion à été utile
  • Je me sens confortable
  • Il faut continuer à écouter, partager, polémiquer pour avancer ensemble
  • Echange constructif pour agir
  • Excellente idée, faire face en bloc
  • Valorisons nos travaux
  • Que cela débouche sur des actions concrètes
  • Écoute, dialogue, action
  • Une étape et un début
  • J’ai aimé la transversalité
  • Je ne vois pas la suite
  • Pleine d’espoir
  • Prenons le temps, des sujets importants
  • Allons maintenant célébrer nos succès
  • J’ai réfléchit à mon équipe en tant qu’entité, et en tant qu’individus
  • Cette journée a permis de confirmer le ressenti
  • Complimenter c’est important
  • Des beaux dessins mais pas seulement
  • Continuer avec les équipes
  • Maintenant il faut agir au quotidien
  • Capitalisons sur la confiance que nous générons tous les jours
  • Lever les ambiguïtés
  • Étonnée car tout va bien
  • Prenons les temps d’échanger
  • Je suis rassurée
  • Un départ solidaire