Pour donner envie aux participants de jouer le jeu

  • En tant qu’accompagnateur, nous sommes plus facilement suivis par le groupe lorsque nous allégeons la pression, lorsque nous nous rendons accessible, sympathique, bienveillant, calme.
  • Les participants suivent notre attitude : lorsqu’ils arrivent tendus et inquiets (ce qui est souvent le cas), il est essentiel d’être soi même zen et tranquille. Ne pas avoir le nez sur l’horloge, ne pas être rigide sur les consignes, privilégier le lien et la présence, sont des pistes pour « baisser la pression ».