Pour faire s’approprier les résultats d’une analyse par le groupe en lui demandant d’en extraire l’essentiel

a-design-seminaires-70

Modalités :

Le principe de base de « substantifique moelle » est de faire analyser par le groupe, en groupe, les résultats d’une enquête à laquelle chacun des participants a répondu individuellement. C’est un excellent moyen d’aider les participants à passer du « je » au « nous ».

Les modalités sont simples :

  1. Réaliser en amont du séminaire une enquête, de préférence simple et avec des questions ouvertes, sur un sujet qui est important pour le travail à réaliser en séminaire (par exemple : « dans quel état d’esprit êtes-vous par rapport au au déroulement du projet de réorganisation qui est en cours ? »).
  2. Enoncer l’intention : « vous avez répondu à l’enquête et nous vous en remercions. Plutôt que de faire l’analyse des résultats en amont, nous pensons plus intéressant de vous fournir la matière brute fin que vous en tiriez ensemble les enseignements. La question est : qu’est ce que cette enquête nous apprend d’utile et d’important par rapport au travail que nous avons à faire ensemble aujourd’hui ? »
  3. Fournir les résultats bruts de l’enquête (un document par personne) et donner un temps de réflexion individuelle pour que chacun les lise, en surlignant les points dont il souhaite discuter avec le groupe.
  4. Demander au groupe de dégager la substantifique moelle, si nécessaire en donnant un cadre (« quels sont les 3 principaux points ? »)

Conseils :

  • Cette séquence a lieu en début de séminaire, car elle permet de rassembler de la matière utile au travail
  • On pourrait être tenté de distribuer le document en amont pour gagner du temps. L’expérience montre que 1/ certains ne le liront pas 2/ on n’obtient pas le même niveau d’attention que si cela est fait sur place

Variantes :

  • Faire plusieurs sous-groupes : si la structure de l’enquête s’y prête, chaque sous-groupe analyse une partie différente

 

Ingrédients utilisés :