Pour permettre aux participants de comprendre ce qui est attendu d’eux en termes de comportement.


Modalités :

  1. Expliquer pourquoi il est généralement utile d’avoir un cadre de travail lorsqu’on travaille ensemble. Dessiner sur une feuille de paperboard un cadre vierge, avec la lettre D au début de chaque bordure du cadre
  2. Expliquer successivement chaque D et écrire le mot correspondant :
    • Disponible : être déconnecté de l’extérieur (physiquement et mentalement)
    • Dedans : choisir de s’impliquer
    • Discipliné : à l’écoute des consignes, ne pas envahir l’espace de parole, avoir une seule conversation à la fois
    • Discret : ne pas diffuser des choses qui s’échangent lors du séminaire et ne concernent que les personnes réunies
  3. (optionnel) Vérifier avec le groupe que ce cadre lui convient, en demandant s’il manque des choses. Si les participants ajoutent des aspects, les écrire en les rattachant à l’un des D.
  4. (optionnel) Préciser ce en quoi ce cadre est nécessaire pour le travail à faire ensemble, dans le contexte précis de ce séminaire.
  5. Demander à chacun de venir signer à l’intérieur du cadre pour matérialiser son adhésion
    • Variante a : s’il n’est pas approprié de faire signer pour une raison ou une autre, demander de mettre le nom voire même juste une croix.
    • Variante b : chacun place sa signature proche des limites du cadre qu’il risque le plus de dépasser. Pour éviter le mimétisme, donner quelques instants à chacun pour réfléchir à l’endroit où il va signer, et lui demander de s’y tenir.
      • Option : Lorsque tout le monde a signé, il est utile de demander à chacun de commenter l’endroit où il a signé (fonctionne uniquement avec des petits groupes).

Ce que cela produit

De l’appropriation : le fait de signer à un endroit précis (et non pas n’importe où au hasard) oblige à revisiter mentalement les 4 lignes de conduite, et donc aide à se les approprier.

De l’adhésion : le mouvement individuel pour signer dans le cadre favorise l’adhésion à celui-ci.

De la prise de conscience : la place des signatures dans le cadre donne beaucoup d’informations sur celui-ci. Il y a souvent une discussion intéressante sur « ce que cela dit du groupe ».

Commentaires et compléments :

  • Les 4D peuvent être remplacés par d’autres concepts en gardant le même processus ; néanmoins à l’usage, ces 4 éléments constituent un tout cohérent et facile à retenir, que les participants s’approprient
  • La recette fonctionne en grand nombre, jusqu’à 100 personnes. Dans ce cas il faut inviter tout le monde à se lever en même temps pour venir signer.
  • La recette a l’avantage de faire bouger les participants, ce qui indique implicitement que le séminaire ne sera pas statique
  • Il arrive (rarement) que quelqu’un refuse de signer ou choisisse de signer en dehors du cadre : dans ce cas il faut, a minima, demander à la personne d’expliciter la bonne raison pour laquelle elle fait cela.

Ingrédient utilisé :

Images :

Instructions en vidéo :