Pour guider une réflexion individuelle exigeante en sécurisant le fait que les différents aspects du sujet seront regardés.

a-design-seminaires-72

Présentation

La réflexion individuelle préalable est l’une des clés de la réussite d’un travail collectif : elle est utilisée dans de nombreuses recettes. Parfois il est nécessaire de guider cette réflexion, de s’assurer que les participants vont réfléchir à tel ou tel aspect de la question. C’est notamment le cas lorsqu’il s’agit d’une questions complexe, avec un champs très large. Le journaling est fait pour cela.

Modalités

Le principe de base du journaling est de guider la réflexion individuelle en posant plusieurs questions successives, et en laissant le temps aux participants de noter leurs réponses après chaque question.

Les modalités sont :

  1. Expliquer l’intention et le mode opératoire : « Pour aborder le thème X, nous souhaitons vous donner la possibilité d’une réflexion individuelle, pour structurer votre point de vue. Je vais vous conduire dans cette réflexion qui comporte un certain nombre de questions. L’idée est de vous aider à regarder différentes facettes de ce sujet. Après chaque question, vous aurez un temps pour noter vos réponses à cette question. Ce temps pourra vous paraître trop court, ou trop long, faites ce que vous pouvez. Notez ce qui vous vient spontanément, ne réfléchissez pas trop. Vous n’avez pas besoin de noter les questions, notez uniquement les réponses »
  2. Demander à chacun de prendre de quoi noter et de s’installer à un endroit qui lui convienne, où il se sent confortable.
  3. Enoncer la première question : »voici la question 1 : …. », laisser du temps pour répondre (juste ce qu’il faut, en observant si les participants sont actifs ou pas), puis passer à la suivante, etc …
  4. Conclure de la façon appropriée selon l’objectif de la séquence : enchaîner sur la séquence suivante dans laquelle le résultat du journaling sera utilisé, échanger en binômes pour verbaliser les choses importantes, …

Ce que cela produit

De l’introspection : chacun est dans sa bulle, concentré sur sa réflexion

Un temps calme qui fait redescendre l’énergie : il règne un silence complet, hormis lorsque l’animateur formule les questions. Lorsqu’il y a beaucoup de participants, cette expérience est assez singulière et agréable.

Compléments

  • L’immense intérêt du journaling est que l’on peut amener les participants à réfléchir à des aspects de la question auxquels ils risqueraient de ne pas penser eux mêmes
  • La formulation des questions est essentielle : elles doivent susciter de l’intérêt et l’envie de répondre.
  • La progressivité des questions est essentielle : on doit comprendre pourquoi telle question arrive maintenant, ressentir que tout cela est logique. Cette progressivité entretient la curiosité.
  • Ne jamais donner la liste des questions d’un seul coup : cela découragerait et n’entretiendrait pas le « flux »
  • Eviter de projeter les questions, cela a tendance à rendre le processus trop scolaire
  • Il n’est pas nécessaire voire risqué de donner à l’avance le nombre de questions. Cela risquerait de décourager
  • Avec ce processus, on peut faire réfléchir à 25 questions en moins d’une demi-heure

Ingrédients utilisés :

En majeure

En mineure

  • I14 – Laisser émerger si certaines questions sont orientées sur de l’émergence (par exemple dans le cadre d’un journaling de fin de séminaire : « une chose nouvelle qui est apparue au cours de nos échanges »)