Pour donner à chacun un espace de « décantation / digestion » dans un séminaire en grand nombre

Design De Séminaires - 56

Présentation

Dans un séminaire en grand nombre, les participants manquent souvent d’espaces d’interaction. Quelques sessions de questions / réponses ou une application digitale ne répondent pas à ce besoin fondamental : échanger avec d’autres.

Le camp de base permet de répondre à ce besoin fondamental.

Modalités

  1. En début de séminaire, des petits groupes de 4 sont constitués en s’attachant autant que possible à mélanger les différentes catégories de participants. Plusieurs variantes sont possibles, parmi lesquelles :
    • Variante a : les participants sont placés à des tables de 4, selon une configuration prédéfinie.
    • Variante b : les participants tirent au sort un numéro de table
    • Variante c : les participants s’installent où ils veulent
    • Variante d : un processus particulier aboutit à la composition des groupes de 4 (par exemple, à la fin de R5 – Les cercles concentriques, les deux cercles sont « découpés » en petit groupes de 4)
  2. Expliquer l’objectif de cette configuration : « votre camps de base, c’est le groupe que vous retrouverez régulièrement, à différents moments du séminaire, pour échanger entre vous ou apporter des contributions. Lorsqu’on vous demandera de rejoindre votre camp de base, merci de retourner à l’endroit où vous êtes maintenant »
  3. Des séquences « camps de base » ont lieu à plusieurs reprises dans le séminaire, avec des finalités variables : échangez les réactions sur quelque-chose, partager du ressenti, apporter une contribution … Les « camp de base » ne donnent généralement pas lieu à restitution, car il s’agit d’abord et avant tout d’un espace de parole qui permet aux participants d’échanger sur ce qu’ils ont entendu

Ce que cela produit

De l’appropriation : quand il y a beaucoup de participants et qu’il y a du contenu à s’approprier, l’espace de parole individuel est généralement très insuffisant, alors qu’il est absolument nécessaire à l’appropriation. Le camps de base donne du temps de parole qui permet de revisiter ce qu’on a entendu, et donc de mieux se l’approprier.

De bonnes conversations : la petite configuration est favorable à un espace de parole libre, et l’authenticité des échanges dans les camps de base augmente tout au long du séminaire. En gardant les mêmes interlocuteurs, les participants échangent de mieux en mieux.

De la « reprise d’énergie » : écouter des exposés, participer à des workshops ou à des activités, demande beaucoup d’attention et d’énergie. Les séquences de camps de base permettent de reprendre des forces.

Ingrédients utilisés

En majeure :

  • I8 – Peu nombreux c’est mieux car le camps de base est d’abord un espace de parole, il faut donc des groupes de petite taille
  • I15 – Lower pressure car le camps de base n’est pas là pour « produire du contenu », mais pour donner de la place au besoin d’expression, sans enjeu
  • I20 – Nulle part où se cacher car le camps de base « contraint » chacun, sans pression, à participer. Il produit un mécanisme de co-responsabilité les uns vis à vis des autres

En mineure :

  • I10 – Aider les ressentis car le fait de partager avec les mêmes personnes au sein d’un camps de base développe progressivement l’authenticité

Vidéos

1 minute pour comprendre :