Pour mettre en dynamique un grand groupe, en créant des échanges courts avec un interlocuteur différent entre chaque question.

Design De Séminaires - 55

Présentation

Pour être engagés dans le séminaire, les participants ont besoin d’un temps de « mise en dynamique », quelque-chose qui leur permet de se connecter au sujet du séminaire et de rencontrer les autres participants. C’est assez simple à réaliser en petit groupe, plus compliqué en grand nombre. Les cercles concentriques permettent d’organiser cela de façon très dynamisante et impliquante.

Modalités 

  1. En amont, préparer une liste de questions en lien avec le thème su séminaire, et sur lesquelles il est pertinent de générer des échanges entre les participants. Par exemple (la première question est volontairement anodine) :
    • Mon trajet pour venir de chez moi à ici aujourd’hui a été …
    • Les sujets sur lesquels j’ai travaillé cette semaine sont …
    • Mon parcours professionnel jusqu’à aujourd’hui a été …
    • Mon poste actuel consiste à …
    • Dans ce poste ce qui m’intéresse le plus c’est …
    • En ce moment ce qui me préoccupe le plus c’est …
    • Depuis deux ans je trouve que nous avons progressé sur …
    • D’ici deux ans pense que nous devons vraiment progresser sur …
    • Si je me projette encore plus loin, après ces deux années, je pense qu’on attendra de nous que …
    • J’aimerais sortir de ce séminaire avec …
    • Je trouve que cet exercice a été …
  2. Demander à la moitié du groupe de former un cercle, debout. Lorsque ce cercle est formé (et pas avant), demander à l’autre moitié des participants de se situer en face de quelqu’un. A ce stade, 2 cercles concentriques sont donc formés, debout, de façon à ce que chacun se retrouve avec quelqu’un en vis à vis
  3. Donner l’objectif de l’exercice : « vous allez avoir une série d’échanges en binômes sur des questions que je vais énoncer. Vous changerez d’interlocuteur entre chaque question, je vous expliquerai comment ».
  4. Enoncer la question et donner un temps pour échanger. Il s’agit d’un exercice plutôt dynamisant, donc donner un temps court (typiquement 2 mn).
    • Variante : avoir un 1er temps où l’un des interlocuteurs parle et l’autre écoute, puis un second temps où c’est l’inverse. Par exemple : « le cercle extérieur s’exprime en premier ». Dans ce cas bien marquer le changement : « c’est maintenant au cercle intérieur ». Cette variante favorise la qualité d’écoute.
  5. Faire changer d’interlocuteur en faisant tourner l’un des deux cercles, par exemple : « le cercle extérieur, déplacez vous de 2 crans vers la droite ».
  6. Passer à l’étape 3 avec la questions suivante. Enchainer ainsi les étapes 3 et 4 jusqu’à avoir épuisé les questions

Ce que cela produit

De l’énergie : il y a beaucoup d’échanges courts, simultanés, généralement assez ouverts puisqu’il n’y a pas de restitution. Le fait de changer régulièrement d’interlocuteur, de croiser d’autres personnes sur son chemin, créé de l’amusement. Les cercles concentriques est typiquement un exercice de début de séminaire.

De la proximité : le fait de parler avec plusieurs personnes, de façon aléatoire, permet de créer de multiples contacts, et de renforcer le lien.

Compléments

  • La liste de questions est à construire avec soin : elles sont reliées au sujet du séminaire et leur difficulté doit aller crescendo
  • Il est particulièrement élégant d’utiliser cet exercice pour présenter l’agenda du séminaire, en choisissant des questions qui sont reliées aux différentes séquences de l’agenda. Ainsi il suffira de dire à la fin de l’exercice : « vous avez entendu les différentes questions ? Et bien il s’agit de notre ordre du jour ».
  • L’exercice ne donne pas lieu à une restitution : il est au service de l’énergie du groupe, de l’implication des participants
  • Il est particulièrement efficace avec des groupes de grande taille, car il créé dans ce cas un effet de surprise
  • Lorsque la salle ne permet pas de faire des cercles, le principe peut être conservé avec d’autres techniques. Par exemple, dans un amphithéâtre, faire se retourner un rang sur deux, puis « serpenter » entre les rangs pour changer d’interlocuteur

Ingrédients utilisés

En majeure :

En mineure :

  • I10 – Aider les ressentis car l’échange en binôme, sans restitution, facilite l’expression du ressenti
  • I15 – Lower pressure car le fait de commencer un séminaire avec cet exercice donne un signal de « sérieux sans se prendre la tête ». Les questions sont sérieuses, le processus est fun

Vidéos
1 minute pour comprendre :